Bourses d'études pour la France

CampusBourse et les aides institutionnelles françaises, chinoises et européennes

Il existe de nombreuses possibilités de financement des études ou de la recherche en France : bourses, allocations, aides à la mobilité. Il existe plusieurs catégories de bourses : les bourses d’exonération - totales ou partielles - de frais de scolarité, les bourses d’études, les bourses de stage, les bourses de séjour scientifique de haut niveau. La plupart sont des bourses au mérite.

Lorsque le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté la nouvelle stratégie d’attractivité de la France le 19 novembre 2018, il a également annoncé un triplement du nombre de bourses offertes aux étudiants internationaux :

  • 15  000  bourses  d’études  du  Gouvernement  français (contre 7 000 aujourd’hui), qui seront selon les situations, des aides financières ou des bourses d’exonération.
  • 6 000 bourses d’université ou d’école, qui pourront être délivrées par les établissements sur la base de critères cohérents avec leur stratégie de partenariat et d’attractivité.

Les étudiants chinois seront pleinement éligibles à l’obtention de ces bourses d’excellence. 

 

Les bourses d’exonération de frais de scolarité

Les bourses d’exonération – totales ou partielles - de frais de scolarité pourront donc être octroyées en premier lieu par l’établissement d’enseignement supérieur intégré par l’étudiant - qui a la possibilité d’exonérer jusqu’à 10% du total des étudiants régulièrement inscrits. Dans ces limites, les critères, paramètres et volumes de ces exemptions sont décidés exclusivement par l’établissement dans le cadre de sa politique internationale.

Dans le cadre de la mise en place des droits différenciés et des exonérations pour les étudiants internationaux, les établissements dont la liste suit ont adopté des délibérations exonérant partiellement tous les étudiants internationaux des droits différenciés à la rentrée 2019. Les étudiants qui s’inscriront à la rentrée dans ces établissements acquitteront donc les mêmes droits que les étudiants français et communautaires. Pour plus de détails (durée de l’exonération, modalités de reconduction) et pour les établissements qui ne figurent pas dans cette liste, les candidats sont invités à s’adresser directement aux établissements.

Liste des établissements ayant adopté des délibérations d’exonération partielle générale :

Université Aix-Marseille, Université de Bourgogne, Université de Bretagne Occidentale, Université de Caen, Université Clermont Auvergne, Université de Haute-Alsace, Université Le Havre, Université du Littoral-Côte-d'Opale, Université de Lorraine, Université Lyon 1, Université de Nantes, Université Nice-Sophia-Antipolis, Nanterre Paris 10, Université Paris 13, Université Paris 5, Paris Est Marne-la-Vallée, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Université de Picardie, Université de Reims Champagne-Ardenne, Rouen-Normandie, Université Jean-Monnet-Saint-Etienne, Université de Strasbourg, Université Toulouse  I, Université de Tours, Ecole Normale Supérieure Paris- Saclay, INSA Strasbourg.


L’Ambassade de France en Chine dispose également, à titre subsidiaire de la possibilité d’exonérer de frais de scolarité différenciés des étudiants chinois au profil d’excellence: les lauréats de ces bourses bénéficieront des mêmes tarifs que les étudiants français. 
Dans les deux cas, hors dispositif exceptionnel mis en place par l’établissement (se renseigner directement auprès de l’établissement), les étudiants n’ont pas besoin de postuler pour l’obtention de bourses d’exonération. Les politiques d’exonération seront mises en œuvre sur la base des dossiers de candidature des étudiants sur Etudes en France (DAP et hors-DAP).

Lorsqu’un établissement décide d’octroyer une bourse d’exonération dans le cadre d’une procédure de candidature DAP ou Hors DAP, la décision d’exonération est notifiée à l’étudiant par le biais d’Etudes en France. Cette notification intervient en même temps que la décision d’admission pour ce qui concerne les DAP.  Elle peut intervenir ultérieurement pour ce qui concerne les hors DAP.

La commission des bourses de l’Ambassade se réunira la semaine du 17 juin 2019. Les résultats seront communiqués aux étudiants sélectionnés avant le 24 juin 2019 par le biais de la messagerie Etudes en France.
 

CampusBourses

CampusBourses fournit rapidement des informations sur les aides et permet de faire une recherche adaptée à votre profil. De la licence au postdoctorat, le répertoire présente les programmes des institutions gouvernementales, des collectivités locales, des entreprises, des fondations et des établissements d’enseignement supérieur. 

Les aides des institutions publiques françaises

Appuyé sur un budget d’environ 100 millions d’euros, un grand nombre de bourses pour étudiants étrangers est attribué par le ministère français des Affaires étrangères. 25% de ces bourses sont financées par l’administration centrale, comme dans le cadre des programmes Eiffel ou Major. 75% des bourses sont attribuées par les ambassades (bourses de l'ambassade de France en Chine). Généralement, l’appel à candidature a lieu d’octobre à janvier et les résultats sont annoncés en mars.

Le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche attribue des bourses sur critères sociaux aux Français et à certains groupes d’étudiants étrangers, par exemple aux étudiants résidant en France depuis au moins deux ans et dont le foyer fiscal de rattachement est situé en France. Le ministère finance également des contrats doctoraux qui sont gérés par les Écoles doctorales.

La recherche publique est partagée en France entre établissements d’enseignement supérieur et organismes publics de recherche. Parmi eux, le CNRS (Centre national de recherche scientifique) couvre tous les domaines ; les autres organismes sont spécialisés, par exemple sur le développement (IRD), l’environnement et la maîtrise de l’énergie (ADEME), ou l’exploitation de la mer (IFREMER). Ces organismes financent généralement des allocations de recherche pour doctorants ou postdoctorants, souvent en partenariat avec les Régions.

Les Conseils régionaux attribuent des bourses aux étudiants et chercheurs inscrits dans des établissements situés dans leurs régions respectives. La plupart des Régions proposent des allocations doctorales et postdoctorales, gérées par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Elles impliquent le plus souvent un cofinancement par un organisme de recherche ou une entreprise. Des bourses régionales d’accueil peuvent être attribuées aux étudiants étrangers dans le cadre de conventions d’échange avec des établissements étrangers.

Quelques établissements d’enseignement supérieur (Universités et Grandes Ecoles) offrent des programmes de bourses à leurs étudiants. Vos interlocuteurs sont leurs services de relations internationales qui peuvent aussi vous informer sur les programmes des institutions publiques. D'autres ont conclu des partenariats avec des établissements bancaires en vue de faciliter l'octroi de prêts étudiants, y compris aux étudiants internationaux.

Les aides des institutions publiques chinoises

Le China Scholarship Council (CSC) affilié au Ministère de l’éducation de Chine offre chaque année plus de 1400 bourses aux étudiants souhaitant poursuivre leurs études en France. Ce nombre devrait atteindre 2000 d’ici 2020.

Les aides des institutions publiques de l’Union Européenne

Dans le cadre du programme Erasmus de l’Union européenne des étudiants européens peuvent bénéficier de bourses pour venir en France ou dans un autre pays de l’Union. Le programme Erasmus Mundus s’adresse aussi aux Non-Européens : des bourses sont attribuées dans le cadre de programmes de master et doctorat multilatéraux et de projets de partenariat spécifiques.