De nombreux établissements dispensent des cursus sanctionnés par des certificats à finalité professionnalisante, que ce soit dans le domaine des sciences de l’ingénieur, du management, de l’art, du design, de l’hôtellerie, etc.

Ces formations n’entrent pas dans le système LMD, elles donnent lieu à la remise de titres professionnels, les titres RNCP. Leur objectif est de fournir aux étudiants des compétences pratiques qui leur permettront d’entrer rapidement sur le marché du travail.

Le titre RNCP permet de savoir si une formation est reconnue par l’Etat, et si elle est adaptée au marché de l’emploi. Tous les établissements privés ou publics de formation initiale ou continue de l’enseignement technologique peuvent demander l’inscription au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Les établissements qui souhaitent que leurs formations bénéficient d’une reconnaissance de l’Etat font une demande d’inscription à ce répertoire. La commission nationale des certifications professionnelles (CNCP), sous l’autorité du ministère du Travail, quand elle reconnait l’utilité de ces formations, procède à leur enregistrement. La durée de validité de cette inscription est de 5 ans avec possibilité de renouvellement.

En Chine, les titres I et II homologués par la CNCP font partie des diplômes qui peuvent être authentifiés par le CSCSE.

A ce jour, plus de 9000  titres professionnels sont enregistrés sur le RNCP, consultable à l’adresse suivante : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/.

Retrouvez l’ensemble des formations disponibles en France à l’adresse :http://www.campusfrance.org/fr/node/1309