Des écoles et des formations françaises mondialement réputées.

Le schéma des études en école de commerce est similaire à celui des écoles d’ingénieurs. Il existe deux voies d’entrée principales :

  • Recrutement post-bac : l’élève intègre l’école directement après le baccalauréat, sur dossier et/ou sur concours. Le cycle d’études peut durer de 3 à 5 ans en fonction de l’école et du cursus intégré, pour des diplômes allant du Bachelor/BBA au Master.
  • Recrutement à bac+2 : comme les écoles d’ingénieurs, elles sont accessibles sur concours et sont principalement destinées aux élèves des CPGE, de DUT, de licence, etc. Les trois premiers semestres sont consacrés à des enseignements généralistes ; les trois derniers semestres sont destinés à la spécialisation. 

Les écoles de commerce sont nombreuses en France, et leur offre de formation est innovante et souvent renouvelée. Voici quelques éléments pour mieux comprendre la reconnaissance d’un établissement et d’une formation : 

La reconnaissance de l’école par l'Etat

Après un contrôle de la qualité de sa pédagogie, de son administration et de sa gestion par le rectorat et le Ministère de l'Education Nationale, l’école est officiellement reconnue par l’Etat via un arrêté publié au Journal Officiel de la République française.

La reconnaissance des diplômes par l’Etat

Par la délivrance de titres RNCP : sous la tutelle du ministère du travail, la CNCP référence dans un répertoire national (le RNCP) de nombreuses formations reconnues pour leur qualité. L’inscription au RNCP permet donc de savoir si une formation est reconnue par l’Etat, et si elle est adaptée au marché de l’emploi. Il existe 6 niveaux de titres : à ce jour, seuls les titres de niveau 1 (équivalent à Bac+5) et les titres de niveau 2 (Bac+3/4) peuvent être authentifiés par le CSCSE.

Par la délivrance du visa de l’Etat : le visa de l’Etat ne peut être obtenu que par les écoles reconnues par l'Etat au préalable. Une école qui délivre des diplômes visés par l'Etat est donc forcément reconnue par l'Etat. Cette reconnaissance indique que l'Etat s'engage sur la qualité de la formation. Les écoles sont alors soumises à un contrôle pédagogique en continu. La liste des écoles de commerce délivrant un diplôme visé est disponible sur le site officiel de la Commission d'Evaluation des Formations et Diplômes de Gestion (CEFDG). 

Par la délivrance du grade de master : c'est une reconnaissance qui ne peut être décernée qu’à un diplôme de niveau Bac+5. Ce grade garantit un haut niveau de formation sur les plans académiques et professionnels. Le niveau d’exigence pour obtenir ce grade est le plus élevé.

L'appartenance à des agences d’accréditation

La Conférence des Grandes Ecoles (CGE) : la CGE est une association regroupant notamment des grandes écoles d'ingénieurs et de management. Seules les écoles reconnues par l'Etat et délivrant un diplôme national en 5 ans, avec le grade de Master, sont éligibles pour devenir membre de cette association. La CGE est par ailleurs la seule agence en charge d’accréditer les programmes de Mastère Spécialisé et de Master of Science. Depuis le 28 octobre 2016, les Mastères Spécialisés et les Master of Science donnent accès, comme le Master, à l’autorisation provisoire de séjour en France après la diplomation.  

Les accréditations internationales : il existe de nombreuses accréditations internationales, mais les plus convoitées sont EQUIS (label de qualité décerné à un établissement pour 3 ou 5 ans), AACSB (label de qualité décerné à un établissement valable 5 ans), AMBA (label de qualité décerné à une formation pour 1, 3, ou 5 ans).

L’application de frais différenciés à partir de 2019

A partir de la rentrée 2019, de nouveaux frais d’inscription s’appliquent dans toutes les universités et tous les établissements d’enseignement supérieur sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de l’Innovation et de la Recherche (MESRI) pour tous les étudiants extracommunautaires. L’Etat continue de prendre en charge à plus de deux tiers le coût réel des formations ; pour le niveau licence, ces frais sont de 2 770 euros par an. Pour les niveaux master et doctorat, ils s’élèvent à 3 770 euros.

Ne sont pas concernés par cette mesure les établissements privés, et les établissements publics sous la tutelle d’autres ministères (Industrie, Défense, Culture).

Pour consulter la liste des établissements sous tutelle du MESRI, cliquez ici

Pour consulter la FAQ sur la stratégie Choose France et les frais d'inscription différenciés, cliquez ici

Schéma des études

  Grande École Bachelor  Grande École Master Master Master of Science Mastère Spécialisé BBA MBA DBA
Accréditation Accréditation par la CEFDG Accréditation CGE Accréditation MESRI via l’HCERES Accréditation CGE EQUIS, AACSB AMBA, EQUIS, AACSB AMBA
Niveau d’entrée minimum Bac Bac+2, bac+3 Bac+3 Bac+3, bac+4, bac+5 ou titre d’ingénieur
Bac+5 ou titre d’ingénieur Bac Bac+3, bac+4, bac+5 Bac+5
Durée 3 ou 4 ans 3 ou 4 ans 2 ans 18 mois minimum 1 an minimum 3 ou 4 ans Variable
Diplôme obtenu  Bachelor visé Diplôme en Management, valant grade de Master Diplôme national de Master Master of Science Mastère spécialisé Certificat ou titre RNCP
Coût Frais de scolarité déterminés librement par l’école

En raison du grand nombre des écoles de commerce, publiques et privées, et de la diversité de l’offre de leur formation, il est impossible de toutes les référencer. En annexe se trouve la liste des établissements accrédités par la CGE et la CEFDG.

Retrouvez l’ensemble des formations disponibles en France à l’adresse : http://www.campusfrance.org/fr/node/1309